Le CETIAT participe au projet GRHYD : l'objectif maximal est atteint !

Le 11 juin dernier, soit un an après avoir été inauguré, l’objectif maximal du projet GRHYD - Gestion des Réseaux par l’injection d’Hydrogène pour Décarboner les énergies - est atteint ! Piloté par ENGIE, le premier démonstrateur Power-to-Gas en France vient de passer à 20 % d’hydrogène injecté dans le réseau de gaz naturel d’un nouveau quartier de Cappelle-la-Grande près de Dunkerque. Après avoir procédé, en juin 2018, à un premier palier d’injection à 6 % d'hydrogène dans le gaz naturel, suivi d’un palier intermédiaires de 10 %, il vient aujourd’hui de passer le cap des 20 % !

Le CETIAT a participé à ce projet en réalisant des tests en laboratoire pour montrer que les deux modèles de chaudières fournis par les bailleurs dans les appartements en location permettent l’utilisation du nouveau gaz et bénéficient d’une amélioration de leurs performances. Le rendement utile est augmenté, l’hygiène de combustion et la qualité de l’air sont améliorées, essentiellement par la réduction des émissions de polluants, en l’occurrence les oxydes d’azote.

Partager sur les réseaux